lundi 10 juin 2019

La saison 2019



La saison débute avec la finalisation par le Chantier du Guip et moi-même de menus travaux d'hivernage : 
       - refonte à l'identique de la partie inférieure du mât, et des barres de guignal qui étaient d'origine et qui avaient souffert d'une avarie avant la Plymouth - La Rochelle de 2016
       - refonte à l'identique des béquilles qui n'avaient jamais été refaites et ce malgré des attaques de la pourriture et des parasites du bois,
       - de la refonte de la laque et de vernis.

Cette année, le programme est allégé d'une régate par rapport à la saison dernière ( voir article précédent).


L'armement de Danycan et le transfert vers Morgat les 19 et 20 avril 2019 :




Le vendredi 19 avril j'arrive un peu tard sur Brest pour débuter mon armement. La prévision météorologique me permet d'envisager les chose sereinement, de plus le Week-end est un Week-end à rallonge!!
bref l'armement le samedi et la transfert vers Morgat avec l'aide de Marc, comme l'année dernière est organisé.

Danycan après son armement, prêt à partir le dimanche 20 avril 2019



le transit de Brest à Port-Louis des 29 et 30 mai 2019 :

 Anne et Eric m'ont rejoint à mon domicile pour que je les conduise de Lorient à Morgat. Marc nous rejoindra après notre diner à bord le mercredi 29 vers 22H30. Nous partons vers 23H00 de Morgat avec 1 heure de retard car je me suis trompé dans mon analyse de la marée. Bref, on appareille et on risque d'avoir un peu plus de clapot dans le raz de sein.

Finalement, le raz est très calme vers 2H30 car nous avons rattrapé une partie du retard en faisant route au moteur.
Après le raz de sein nous continuons sous génois de transit et GV. Nous hisserons le spinaker après le petit déjeuner.

Croisons l'Hermione qui remonte vers Le Havre et fera escale au Fret et une petite semaine plus tard à Cherbourg.  



Il ne fait pas très chaud à cette période de l'année :


Anne et Marc dans le carré. Eric cherche du matériel à l'avant de Danycan…


A l'arrivée à Port-Louis, Jean-François et Laétitia nous accueillent à bord de leur nouvelle embarcation:




Nous avons embouqué le chenal de la passe ouest vers 15H00 et seront à quai à Port-Louis vers 16H15.



Les Voiles de la Citadelle les 8,9 et 10 juin 2019 :


La déception de cette première mise en bouche de l'année 2019 est l'obtention de mon nouveau rating. La jauge classique change tous les deux ans et cette fois-ci c'est une très mauvaise nouvelle je perds presque 4% par rapport à Kraken II notre adversaire des 70 dernières années!!!

Je ne sais pas ce qu'ils ont bidouillé mais nos bateaux ont toujours régaté en temps réel et là désormais je dois plus de 3 minutes par heure de course à ce "plan Dervin d'enfer"!!!!



lundi 1 avril 2019

Le programme de la saison 2019



         






 
Voici le programme des festivités pour 2019:

les personnes ayant déjà réservé leur place voient leur prénom indiqué, les X indiquent le nombre de places disponibles



Mise à l’eau de Danycan à Brest Marina du Château : Le 19 avril 2019 - Tegwen

Transit Brest – Morgat : 20, 21 avril  2019  - Marc et Vincent

Transit/Entraînement côtier Morgat- Port Louis: Entre le 30 mai et le  02 juin  2019 - Marc - Anne - Eric

Voiles de la citadelle de Port-Louis: 8 au 10 juin 2019 (régates) - Christophe -Anne -Andréa -Yann


150 miles de l’AYC de Port Louis vers Bénodet : les 22 et 23  juin 2019 (course croisière) - Christophe -Anne -Marine -Augustin


Rendez-vous de la Belle Plaisance à Bénodet: 29  et 30 juin 2019 (régates) - Christophe - Anne -Andréa -Yann


Transit/entraînement côtier de Bénodet vers Morgatdu 6 au 7 juillet 2019 - Anne - Florence - Aéla


Douarnenez – La Rochelle : du 15 au 17  juillet 2019 (course croisière) - Christophe - Anne -X-X

Transit  La Rochelle – Morgat: 18-20  juillet 2019 - Christophe - Christine -Anne -X

Transbay Cup : 18 août 2019 (régates en baie de Douarnenez entre Morgat et Tréboul) - Anne



La Recouvrance et Danycan ( tout petit) devant le chantier du Guip au Quai Malbert à Brest



mercredi 5 septembre 2018

La saison 2018



Contrairement à l'année dernière la saison débute selon un timing bien conforme à la programmation établie avec Yann, le patron du chantier du Guip. De son côté, il avait terminé largement dans les délais ses travaux et à partir de février, il ne me restait que la peinture et les vernis dont une passe complète ( 12 couches) sur les vernis du Cockpit que Yann n'avait pas pu réaliser correctement l'année passée.

Cette année il était impératif que je soies à l'heure car je me devais d'avoir terminé pour la mi avril afin d'être en mesure de transiter de Brest à Morgat avant le 27 avril date à laquelle je souhaite absolument faire découvrir le yachting classique à Corinne , une amie d'enfance et sa famille.

Ensuite dès la mi - mai il s'agissait d'opérer les premiers transit vers Port-Louis pour entamer la saison.



L'armement de Danycan le 13 et le 14 avril 2018:




Le vendredi 13 avril je commence l'armement et je suis très pressé car je dois partir le samedi car le dimanche un coup de vent de se présente: Isabelle et Annick , ma belle mère, passe me proposer leur aide que je refuse de peur qu'elles se fassent du mal et tombent à l'eau…

Une heure ou deux après , Anne , vient me proposer son aide et j'accepte volontiers: je sais que je n'aurai pas besoin de lui expliquer les chose et qu'elle prendra les initiatives qui s'imposent: vers 22h30 Ane est encore avec moi et je lui propose de finir par l'embarquement de la chaîne de mouillage avec l'aide du guideau électrique; il lui suffira de guider la chaîne à partir du ponton pendant que je serai à l'intérieur pour manœuvrer ma commande ( ma télécommande n'étant plus opérationnelle et la réparation en cours) : Anne tombera à l'eau!!! je suis vraiment inquiet qu'elle se soit fait mal car le temps que je remonte sur le pont elle était en train de se rattraper sur les amarres de Danycan et de la Recouvrance! J'ai crains qu'elle se soit fait très mal au moins musculairement. Elle me confirmera quelques jours plus tard qu'il n 'en était rien, tant mieux. Néanmoins, après cette petite frayeur elle acceptera de boire un coup dans la taverne d'à côté en guise de remerciement et de remise en forme!!!









Le lendemain fin d'armement et préparation du départ vers 11H00.


le transit de Brest à Port-Louis du 14 avril 2018:

C'est Marc ( l'auteur et personnage de la photo des vœux en tête de l'article le programme de la saison 2018) qui m'accompagnera pour cette première navigation de l'année 2018.




Appareillage vers 11H15 au moteur avec un brouillard à couper au couteau. ( visibilité très inférieure à 50 m - je sors pour la première fois la corne de brume).

















Franchissons le goulet dans le brouillard qui se lève progressivement avec la brise en mer d'Iroise

et nous permet de hisser les voiles à la sortie du goulet à l'approche du rocher du Lion près du Toulinguet.






première sortie entre deux amis d'enfance et nos familles le 28 avril 2018:

Le 28 avril, malgré une météo pas extrêmement séduisante, je propose à Corinne et sa famille d'embarquer sur Danycan. Cela fait plus de trente ans que nous ne nous sommes pas vus et c'est important pour moi de lui faire découvrir ainsi qu'à sa famille la presqu'île de Crozon par la mer et de surcroît sur mon petit yacht classique. En effet, le matin je suis allé avec Christophe, son époux, à la pêche avec le bateau à moteur de mon fils aîné. Nous avons fait bredouille mais l'objectif pour cette première sortie en mer de l'année était de partager avec Christophe un moment très agréable à l'aube.

Christophe , Corinne et leur jeune adolescente sont les premiers bénéficiaires d'un embarquement découverte sur Danycan de la saison 2018. Ceci n'était pas gagné si je me souviens bien des difficultés que j'ai rencontrées en fin d'hivernage pour être prêt pour cette période au delà de la météo qui n'étais pas folichonne non plus.



C'est aussi l'occasion pour moi de faire le constat de ce qui ne fonctionne pas et là c'est la télécommande du guindeau électrique qui fait défaut. Je demande à ma plus jeune équipière de me seconder dans le pic avant pendant le mouillage.




GPEN 2018 - Morgat et Camaret du 10 au 11 mai 2018:

Avec Christophe, Marine nous avons prévu d'être présent sur les sites du GPEN. Nous partons le 10 de Morgat en passant près du rond de départ de la flotte présente sur le plan d'eau de la baie de Douarnenez. Puis faisons cap rapidement vers Camaret. Nous y arrivons vers 16H15.



Le lendemain nous repartons vers 10H00 à destination de la zone de départ des Muscadets. Quelques rond dans l'eau à proximité et nous faisons route retour à destination de Morgat sous grand'voile 1 ris et foc n°2. Le temps se dégrade et nous ferons la quasi totalité de la navigation sous la pluie. Au portant sous 28 nds de vents nous prenons un dernier petit plaisir en baie de Douarnenez, la dernière régates vient de se terminer au moment où nous rentrons.


Transit Morgat Port-Louis du 18 au 19 mai 2018:
Equipage exclusivement féminin de moins de 25 ans ( Marine, Clarence, Enora) en dehors du skipper pour ce transit de ralliement des voiles de la citadelle.

Nous appareillons vers 20H00 et hissons le spi assez rapidement pour l'affaler à la tombée de la nuit juste après un empannage dans le raz de sein ou la bascule ne se fait pas attendre comme à l'accoutumée au passage de la Plate. Chapeau à Marine qui en ce début de saison est déjà impressionnante d'efficacité. Nous faisons la route ensuite sous GV et GLourd de transit et passons au moteur vers 11H45 le lendemain matin alors que nous atteignons la hauteur de la pointe de Pen Men de l'Île de Groix. Nous avons une contrainte pour certains d'entre nous, il ne faut pas arriver trop tard à Port-Louis.




les voiles de la citadelle 2 au 3 juin 2018:

Je n'ai pas prévus de naviguer le vendredi et c'est une grave erreur car la journée sera ventée alors que les suivantes ne permettront pas de faire plus d'une manche par jour!



Sophie, Christophe, Yann et Anne sont de la partie.


Notre classement est catastrophique du fait de notre absence lors de la première journée!

mais peu importe il y a un coup à boire…

PS: Christian, la personne portant la casquette bleue au second plan au centre est un équipier de l'époque de Danycan à Mers El Kebir que j'ai eu la chance de rencontrer pendant la présente session des Voiles de la citadelle!

les 150 miles du 16 au 17 juin 2018:

Michel, Enora, Anne me secondent.  Le départ est donné le 16 juin à 11H00.


Très belle course de Danycan malgré un début très moyen. Nous déchirons légèrement le spi symétrique léger qui n'a que quelques saison d'existence! Arrivés au chenal de La Teignouse nous sommes derniers de la flotte. Devant nous assez loin Kraken II et non loin devant Saïda, nous ayant doublé à Sud Goues Vas.

La nuit de navigation sera très efficace, légèrement surtoilés et malgré un état de mer ne favorisant pas Danycan nous profitons des nombreux grains et des adonnantes alors que nos concurrents tombent sous le vent.


à la tombée de la nuit quelques dauphins viennent nous rendre visite.



les rendez-vous de la Belle Plaisance 22 au 24 juin 2018:

Christophe et Yann ainsi que Benjamin ont rejoint Danycan. Andrea qui adore cette classique est avec nous également. Comme à l'habitude nous passons un excellent moment à Bénodet avec le rituel des langoustines dégustées dans l'anse de Pors M  en remontant l'Odet pendant 45 minutes au départ de Sainte Marine. Cette promenade extrêmement romantique me remet dans l'ambiance d'un roman intitulé "l'amour entre deux rives" qui se déroule sur les rives de l'Odet.


Saint-Yves un habitué des Rendez-Vous de la Belle Plaisance.

Danycan sera 9 ème sur une trentaine de bateaux classés.

Transit Bénodet - Trébeurden du 24 au 25 juin 2018:

Appareillage immédiatement après l'arrivée au port. Christophe et moi n'assistons pas à la remise des prix.
Nous passons rapidement Loctudy et serons à Spineg au large vers 17H49 et le Men Hir est par le travers à 18H30. Nous sommes au moteur pour converger correctement pour le passage du raz de Sein que nous passerons à 21H40.
passage du raz de sein dans d'excellentes conditions:

 Tévénec est loin derrière:
 Christophe:

Le vent se lève et nous ne l'avons de plus dans le nez, donc à 23H45 nous hissons les voiles!!!
Passons la Valbelle dans le chenal du Four au large de Corsen vers 01H30 du matin le 25 juin.
L'arrivée avec un vent forcissant et un superbe soleil et beaucoup d'embrun se fait à 14H15.

L'approche de Trébeurden depuis Roscoff se fait avec un vent soutenu:







Nous sommes arrivé depuis moins d'une heure:






la Trégor Classique du 30 juin au 1er juillet 2018:


régate annulée - c'est à Trébeurden que je fais installer mon AIS Raymarine émetteur dont je serai extrêmement content.



Transit Trébeurden à Plymouth du 11 au 12 juillet 2018:




Appareillage vers 21H15 pour un seuil se refermant à marée descendante vers 21H30. Le temps est magnifique . Christophe, Yann et Marine m'accompagnent et Isabelle qui nous a véhiculés en provenance de Lorient repart à destination de Crozon Le Fret.

Très beau couché de soleil sur le plateau des Triagoz.


Un transit quasi sans vent, la risée Nannie ( moteur) et le cousin Hubert ( pilote automatique de Danycan) sont de sortie pour le plus grand déplaisir de Marine qui piaffe d'impatience de hisser les voiles. Sa déception sera oubliée lorsqu'elle pourra passer un peu de temps avec un groupe de dauphins venu nous rejoindre pour jouer avec notre étrave et nos appendices.

 Marine observe les dauphins venus nous rejoindre.


Nous arrivons à Plymouth le jeudi 12 juillet vers 18H45 soit un peu plus de 21H00 de convoyage.
L'entrée dans la marina de Sutton Harbour se fait tranquillement puisque les écluses sont ouvertes ainsi que la passerelle. J'apprendrais plus tard que des travaux ont été lancés sur l'installation et que le seuil à écluse n'est plus opérationnel!

 L'arrivée à Sutton Harbour:


 Marine, Yann et Christophe:

 
Yann et Christophe avec le pacha...


La place D32 nous sera attribuée. Cette année les classiques ne sont pas tous rassemblés.

Journée de repos et d'inscription pour Danycan le 13: on a rangé le bateau; réservoirs d'eau rincés et remplis, position des voiles pour un accès facile et séchage des banettes




...et ce sera une vraie journée de repos et cela me change de la dernière édition ( cf édition 2016). Une présentation faite par l'architecte et navigateur Dick Carter se tient en fin de soirée au RWYC.



 Nous embrayons sur le repas des équipages dans un fish and ship rien que pour énerver le skipper écrira Christophe dans son résumé de la course qu'il m'a adressé. On s'est couché tôt.



Plymouth - La Rochelle 2018 du 14 au 19 juillet 2018: la victoire historique

Cet article a été rédigé avec la participation de Christophe.

Après avoir fait les derniers achats avec Yann dans le quartier de Barbican ( achat du pain notamment), je reviens à bord sur les coups de 09H10 et sommes dans les derniers à quitter le port pour rallier la zone de course. En effet, il faut partir avant 09H30 pour ne pas être bloqué par la marée dans le port. Tous nos amis classiques du ponton sont déjà partis ; Kraken, Rouvelon... à notre arrivée sur le ponton Marine et Christophe s'activent déjà sur la préparation du bateau. Il nous reste à tourner la clé du démarreur pour lancer le moteur et nous appareillons à 09H15. peu de vent pour rallier la zone de départ dans la baie située au sud de Drake Island

Le départ de la course est donné vers 11H00 locale sans bouée de dégagement. Nous prenons un départ sous génois léger au vent en milieu de flotte par un petit souffle de sud ouest. La première marque est Eddystone et le comité de course envisage de faire un pointage au niveau d'une porte placée entre ce dernier à tribord et une marque virtuelle dont les coordonnées nous ont été données dans l'est. En effet, la météo prévoit un écroulement de la force du vent et ce pointage pourrait être utile en cas d'annulation . Heureusement cette marque et ce pointage ne seront pas retenus car les pointages sont plutôt folkloriques qu'autre chose ( approximatif est le bon terme choisi par Christophe dans spon récit). Certain concurrents laissent même la marque virtuelle à tribord et donc ne passent pas la porte, d'autre pensent l'avoir passée mais en sont très loin…Ilaria, de mon ami Christophe Dewavrin, rencontré lors de mon hivernage 2016, la passera au moins trois fois!!! mais il sera le jugé le premier sur cette partie de course qui finalement ne sera pas prise en compte.
 Marine au "taquet" et Christophe à la barre...
 en attendant le départ!


On est resté les plus près de Eddy’s Rock, les autres ayant préféré la côte. 4 bateaux étaient derrières nous dont Kraken.


Après le pointage, remonté au vent pour prendre le cap vers Roscoff. Du vent durant la journée et la nuit, le bateau avait toute sa toile. nous avions le spi hissé en soirée à 21 H et le dimanche à 14h sur les photos de Chistophe. Quarts : vers 23h Patrick/ Yann et 1h Marine/ Christophe, nouveau quart vers 3h, tout le monde sur le pont vers 6/7h.


La pétole est arrivé plus tard que prévu. Nous avions presque traversé le troisième rail d’Ouessant, celui le plus au sud.


Sur le Gps on semblait bien placé. Je crois que Pangur ban n’était pas très loin à ce moment.


Tergiversation sur la canal VHF de la course alors que la flotte se trouve bien au nord de Ouessant pour savoir si on annule la manche.



 peu de temps après l'annulation où juste avant:

Annulation vers 12h environ. Nous décidons de poursuivre puisque le temps des échange la brise s'était levée. Convoyage au moteur à partir de 15h ? Le but était de passer le passage à niveau du raz de sein avant la renverse de 1h du mat. 
Finale sur la radio grande onde à partir de 17h. Bières pour fêter la victoire ensuite. Skipper à la barre jusqu’à 2H du mat après passage de la pointe du Raz mais nous sommes très légèrement en retard et sommes. Moteur à fond dans la zone de turbulence.


Christophe et Patrick ont  basculé sur l'écoute de la finale de coupe du monde dès notre abandon des voiles....Vous noterez la radio supernavitech qui a presque l'âge du skipper...


Marine et moi ( c'est Christophe qui parle) avons pris notre Quart. Moteur environ 2 ou 3h puis le vent à accrocher les 7 nœuds et Marine a envoyé le spi. Marine au spi, moi à la barre.


La nuit s'est écoulée et Marine et Christophe pauffinent les réglages; il sont à nouveau en régate, peut-être les seul de toute la baie d'Audierne…


Arrivé à Penmarch vers 7h.


Mise à la cape, spi rangé. Petit déjeuner en attente du nouveau départ à 10h.




Le 16 juillet, 7 voiliers au départ de Penmarch + 8 autres qui ont passé la ligne dans l’ heure qui a suivi et qui ont été classé.


Parmi les 7 : Danycan, Kraken, Lasse, Cervantes, Talamus, Griffon, Cervantes …


Bon départ de Danycan.


Spi hissé rapidement. + génois au 1/3 hissé pour capter le vent sous le spi. Patrick à la barre tous le temps. Marine n°1, Yann n° 2 et Christophe à l’embraque pendant les manœuvres.


Relai de deux équipiers au spi la plus part du temps.





Pointe de vitesse de Danycan vers 15h : 13 nœuds et plusieurs fois 12 affiché au loch.


Danycan ne cesse de rouler par ces 20/ 25 nœuds de vent. Coup de vent vers 17h.


Nous souhaitions changer pour un spi plus petit, les équipiers étaient sur le pont. Danycan c’est couché. J’ai pas eu le réflexe de choquer à temps ! Le bateau c’est relevé après avoir libéré l’écoute. Tout le monde était à bord. Affalage rapide du spi. Hissage d’un spi plus petit.

Nous avons pris l’option de ne pas longer Groix pour mieux toucher le vent. Nous avons repris des grands bateaux à ce moment et laissé derrière nos voisins du début. Arrivée à Lorient 3 ou 4 éme (5 ou 6 ?)en temps réel derrière Cervantes, Lasse et … ?


Eloise était revenu à moins de 300m dernière nous avant de couper la ligne. Nous avons passé 52h en mer. La pointe sèche de la table à carte a disparue. 



Victoire de Danycan sur 15 classés.




arrivés à Port-Louis :



Le 17, parade pour les 400 ans de port Louis.

Parade:








 repas des équipages à Port-Louis:


 Arrivés à La Rochelle:
 le lendemain, petit déjeuner amélioré:
 Séchage des voiles:
 Remise des prix devant le Musée Maritime:




Le 18, départ de la deuxième manches.


Vent autour de 8/10noeuds.  Spi hissé rapidement. Plusieurs changements pour des écoutes de spis légères. Nous sommes à une longueur de Pangur Ban, Rouvelon sur bâbord vers 13h.


Gaspard de la nuit est resté longtemps à notre bâbord après que nous ayons passé Rouvelon. Pangur Ban est allé chercher le vent au large, on ne le reverra que au nord de l’ile de Ré. 3 h avant notre arrivée. Quart de nuit : un au repos, les trois autres sur le pont.


Arrivé au nord de Ré, nous sommes à la poursuite de 3 bateaux dont Pangur ban. On a toute la toile sous spi. Marine a retrouvé la pointe sèche tombé dans le sac à spi lors du coup de vent, avant de l’envoyer !!! A priori pas trop de trous dans la voile.

Le bateau roule toujours. La bôme et le tangon ont  touché l’eau plusieurs fois.


Coup de vent avec pluie très intensive ! Gaspard a déchiré sont spi sous la même rafale de vent. Ils poursuivront avec leur génois un bon moment avant de hisser un spi à nouveau. Marine et Yann s’abritent et épongent à l’intérieur. Les autres ont le slip trempé !


On passe le pont de Ré sous spi.  Empannage raté à la sortie du pont. Affalage très rapide, génois hissé. Rapidement nous hissons un spi asymétrique bleu dans le dernier bord.


Nous finissons à 4 min derrière Pangur ban.


Nous avons navigué 27 heures. Resto après une petite marche sur le port, nuit humide mais croissants au petit dej.


Victoire de Danycan malgré un coefficient de rating très défavorable ( celui de l'année dernière - incompréhensible puisque pour l'arrivée à Port-Louis c'était le bon qui avait été utilisé)

La parade:




Remise des prix sans tous les acteurs puisque Marine a déserté. Yann partira juste après avoir soulevé le Trophée.

La publication dans libre pratique, la revue du YCC:









Echanges avec les institutionnels:
De :
ronan.lebaccon@bretagne.bzh
A :
patrick.lamache@neuf.fr 


Mes plus vives félicitations! 
Très fier d'avoir modestement été impliqué dans l'aventure.

bravo !!

Bien à vous

Ronan Le Baccon
Directeur du tourisme, du patrimoine et des voies navigables

T I PGZ 02 99 27 97 54/ F I PLR 02 22 93 98 98
Région Bretagne I Rannvro Breizh
283 avenue du général Patton - CS 21101 I 283 bali ar Jeneral Patton - CS 21101
35711 Rennes Cedex 7 I 35711 Roazhon Cedex 7

-----patrick.lamache@neuf.fr a écrit : -----


A : Daniel Moysan <daniel.moysan@mairie-crozon.fr>, directeur <directeur@cncm.fr>, president <president@cncm.fr>, "christine.jablonski" <christine.jablonski@culture.gouv.fr>, clarisse mathieu <clarisse.mathieu@bretagne.bzh>, Evelyne Mollet Beaupère <evelyne.molletbeaupere@cg29.fr>, "christine.mary" <christine.mary@region-bretagne.fr>, "dominique.lelay" <dominique.lelay@region-bretagne.fr>, georges auzepy-brenneur <georges.auzepy-brenneur@wanadoo.fr>, auzepy-brenneur <auzepy-brenneur@wanadoo.fr>, Jacques Pichavant <oceanexp@club-internet.fr>, Gérard Loreau <gerard.loreau@mairie-crozon.fr>, Gérard Loreau <gerard.loreau@sfr.fr>, "ca.f.bellec" <ca.f.bellec@orange.fr>, "g.jaffry" <gwendal.jaffry@free.fr>, "g.jaffry" <gwendal.jaffry@glenat.com>, leguip29 <leguip29@gmail.com>, "amelie.elmestri" <amelie.elmestri@culture.gouv.fr>, Michel Cardin <michel.cardin@culture.gouv.fr>, "m.joubert" <m.joubert@chasse-maree.fr>, Christophe Varène <christophe.varene@wanadoo.fr>, "ronan.lebaccon" <ronan.lebaccon@region-bretagne.fr>

De : patrick.lamache@neuf.fr
Date : 08/08/2018 00:13
Objet : Danycan remporte la Course Plymouth La Rochelle 2018
2 pièces jointes

//www.youtube.com/v/bqKuG_nbth8&autoplay=1Youtube Voir la vidéo Youtube
//www.youtube.com/v/-Zxg3_g3VQg&autoplay=1Youtube Voir la vidéo Youtube


‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌‌Mesdames, Messieurs,


je viens vers vous pour partager avec vous‌ ce bonheur de faire revivre comme à son époque "faste" ce magnifique petit yacht qu'est Danycan.

Pourquoi ce mail vers vous spécifiquement? Parce que vous êtes les acteurs majeurs institutionnels ayant contribué à ce que le projet que j'avais initié en fin 2008 avec, il faut bien le reconnaître, un petit grain d'inconscience et beaucoup de passion, devienne non seulement une réalité mais surtout une belle, une très belle réussite.
Grâce à vous et avec vous, j'ai déjà pu remporter quelques distinctions pour Danycan comme la plus belle restauration de l'année 2014 décernée par le musée maritime de La Rochelle, le prix de l'élégance en 2015 à l'occasion des Rendez-vous de la Belle Plaisance à Bénodet mais aussi et surtout le trophée de l'armateur de l'année 2015 pour les yachts de tradition de la façade Manche Atlantique décerné à l'occasion du salon nautique de Paris en fin 2015. Certes , cette dernière distinction faisait valoir ma façon de faire naviguer Danycan, d'accueillir à bord et d'initier la jeunesse et mettait en valeur la façon dont j'incarnais l'étiquette du yachting classique en harmonie avec l'image que nous avons toujours voulu donner à la restauration de Danycan. Si en 2016, avec l'aide de mes équipages, j'avais réussi à hisser Danycan à la 4ème place du championnat des classiques en Manche Atlantique ( CCMA) comme un clin d'œil à la 4ème place du comte de Rosanbo en 1960 au championnat du RORC, jusqu'à ce jour de 19 juillet 2018 je n'avais reçu aucun grand trophée de course à la hauteur de ce qu'avait su faire le noble skipper dans les années 50 avec ce petit yacht!!!
Faire gagner, toutes classes confondues et une seconde fois, à Danycan l'une des courses croisières classiques les plus mythiques sur la façade atlantique, course qu'il a donc déjà gagnée en 1957 avec Guy Tabarly en tant que skipper, c'est une occasion inégalable de vous remercier pour la confiance que vous , vos collègues, vos collaborateurs et/ou vos responsables avez investie dans ce projet.

S'agissant de la course à proprement parler, le scénario de 1957 s'est un peu répété puisque nous avons eu une course plutôt de petit temps nonobstant le fait que nous ayons tout de même bénéficié, par moments, de bonnes brises et que Danycan a pu faire des surfs aux environs de 12 à 13 nœuds. Nous avons ensemble fait rentrer Danycan dans la légende des classiques. Avec Olivier Van Noort vainqueur en 1947 et 1953, Il devient ainsi le deuxième yacht à avoir remporté cette course deux fois (1957 et 2018 - pour mémoire Danycan sera 2nd en 1959) sur la totalité des épreuves courrues entre 1939 et 2018 et le seul à l'avoir fait avant 1981 ( course Plymouth - La Rochelle du RORC originelle) et après 2012 ( Course Plymouth - La Rochelle Revival du Yacht Club Classique).


En conclusion, je tiens très sincèrement vous remercier pour le soutien que vous avez apporté dès la première heure à mon projet et vous demande d'accepter que je vous dédie aussi cette victoire comme je l'ai dédiée à chaud à mon équipage et mon épouse.
Si vous êtes connecté à Facebook , vous pourrez consulter les publications que j'ai eu l'occasion de faire suite à la victoire de Danycan ( https://www.facebook.com/100002442652795/posts/1784288431662561/ ) et si vous avez des difficultés de connexion je vous joins les liens youtube pour voir, d'une part, une vidéo extraite de la remise des prix ( https://youtu.be/bqKuG_nbth8 ) et d'autre part , un petit film de Danycan sous spi moins de 2 heures avant le passage de la ligne d'arrivée à La Rochelle (https://youtu.be/-Zxg3_g3VQg )
En espérant vous avoir fait partagé ma joie et en vous remerciant à nouveau pour votre confiance, je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes salutations les plus sincères.

Patrick Lamache






Transit La Rochelle - Morgat du 20 au 23 juillet 2018:

Transit retour avec Michel qui embarque pour la seconde fois à bord après les 150 miles de l'AYC. Nous partons vers  00H45 le 21 juillet après les festivités du repas des équipages que nous avons quitté vers 23H00. Nous passons une dernière fois près du trophée que nous avons soupesé quelques heures plus tard et malheureusement nous sommes les dernier à avoir vu cette superbe coupe car elle sera vraisemblablement subtilisée par un malveillant car Bernard Ballanger un membre du bureau me rappellera plus tard en me demandant si je savais où il se trouvait. Je ne vous cache pas que je porte en moi le poids d'une part de la responsabilité de la perte de cette superbe coupe même si j'étais persuadé que les organisateurs de l'opération reviendrait chercher l'objet quelques dizaine de minutes plus tard et que comme j'étais déjà dans la réflexion sur mon départ en navigation de nuit j'ai omis de prévenir… bref c'est vraiment désolant !


Christophe est peut-être la dernière personne à avoir approché voir touché le trophée.





un dernier coup d'œil à notre classement qui je le rappelle a été fait avec un mauvais rating très défavorable c'est comme nous avons gagné haut la main!!!

Cette photographie du trophée est certainement la dernière qui aura été prise car plus tard dans la nuit il disparaîtra et à ce jour le bureau du YCC me confirme qu'il n'a pas été retrouvé. Cela me chagrine évidemment.


Christophe en pleine décontraction lors d'un transit plutôt calme:
 Nous avons passé le raz de sein à  22H32 notera Michel sur le livre de bord.



Sortie baie de Douarnenez - Ile Vierge du 5 au 6 août 2018:


et non ce n'est malheureusement pas cette île déserte dont certains d'entre vous rêvez, ce n'est pas à Paris, ni à Issy, encore moins sous les tropiques,


mais c'est quand même l'île Vierge en presqu'île de Crozon et ce n'est pas mal du tout quand même:


l'anse dite de l'Ile Vierge le soir après le départ des touristes:

 le matin vers 5H00 du matin alors que je saisis le bonheur et l'instant éphémère, j'ai vraiment le sentiment d'être en communion avec notre monde...

au petit matin, le petit déjeûner n'est pas loin, Isabelle va se réveiller

et puis il est temps de partir, je crois que nous avons du monde à la maison ce midi….

Didier et Valérie nos amis de Bordeaux:

 Isa pose pendant que les autres bossent….





Sortie en mer avec des amis le 16 août 2018:

Etienne, Soizic et Kaitelyn nous ont rejoint en presqu'île pour passer quelques jours dans leur magnifique petit penty et pour l'occasion ont accepté d'embarquer sur Danycan pour l'une de ses dernière sortie/promenade de la saison 2018




Régate du SHYC - la transbaycup - le 19 août 2018:

régate sympathique organisée par le S.H.Y.C. entre Morgat et Douarnenez. Danycan fera un classement très moyen mais participera pour la première fois à cette régate qui ne fait pas partie du CCMA.
Nous sommes deux avec Benjamin.

Moment très agréable  et pour finir petite fête au Yacht club très agréable en présence de monsieur le Maire de Crozon et l'ensemble des équipages.




Les journées Européennes du Patrimoine : visite de Danycan le dimanche 16 septembre 2018:



En relation avec la mairie de Crozon et l'office du tourisme de la presqu'île, j'aurai le bonheur de faire découvrir ce joli petit yacht le dimanche 16 septembre de 10 à 12H00 et de 14 à 16H30 au port de Morgat en bout de ponton E.


https://www.mairie-crozon.fr/4/CA-BOUGE-A-CROZON/L-actualite/Journees-Europeennes-du-Patrimoine



Danycan arbore à peu prêt tout ce qu'il est possible d'arborer: grand pavois réglementaire à l'avant, non réglementaire à l'arrière, pavillon du musée maritime de la Rochelle à bâbord et tribord, les  couleurs du conseil régional de  Bretagne, des monuments historiques, et de la bretagne à tribord, les couleurs du propriétaire armateur à bâbord, le pavillon national évidemment à l'arrière et sa table de présentation mise à jour pour l'occasion à l'avant sur le balcon.


Le transit vers le chantier du Guip - la fin de saison, le 1er novembre 2018:


Marc se charge de venir m'aider. Nous appareillons à 10H00 pile. Sous moteur et GV et hisserons les voile à 12H25 dès que nous aurons rallié le Cap de la Chèvre.
Nous arrivons au Quai Malbert sur les coups de 15H30 et c'est le désarmement qui débute.

Souvenir d'une petite pause bien sympathique dans le carré de Danycan sous les trombes d'eau, autour d'un pôt improvisé avec Soizic, Etienne , Marc, Isabelle et Sandra l'épouse de Marc.

Marc qui se protège des frimats de fin d'automne:
 Danycan aprè la jouréne de transit et les première action de désarmmement;
 juste avant que j'aille me couche complètement rincé de ma journée:
 le lendemain, je reviens pour quelques tâches de dérarmement:
 l'Abeille Bourbon au second plan:
 toujours mon monument historique:
 quelques restes de la veille couverts de rosée d'automne:
 il va falloir envisager le changement du pied de mât pendant l'hiver:


 Danycan est prêt à la manutention qui sera opérée par Yann et son équipe!
 ansi que celui des béquilles:



fin de saison - retour à Lorient:

Lorient by Night en décembre 2018!